Journée du direct, 6e A et le typhon Haiyan aux Philippines.


De bon matin, les élèves de 6e A se sont penchés sur l'actualité du jour afin de participer à la Journée du Direct pour les 30 ans du CLEMI.

Nous avons commencé par une petite enquête au sein de la classe pour savoir qui avait écouté, regardé ou lu "les informations" avant de venir au collège se matin. Seulement un élève a répondu de façon positive.

1) Pour connaître l'actualité du jour nous avons décidé de nous rendre sur le site internet de France info (qui est également une radio). Nous avons balayé (= lecture rapide) les titres traités avec leur rubrique.

Lien vers le site de France Info ici
Nous avons également évoqué comment un évènement local était relayé au niveau national : le rôle des correspondants locaux et de l'AFP (Agence France Presse).
Mais aussi l'importance des réseaux sociaux tel que Facbook ou Twitter. Le site de France info intègre à son site sa présence sur les réseaux.



2) Nous avons réécouté les titres du journal de 7H sur France Inter, et fait la liste des évènements traités. A savoir :

- L'enlèvement d'un prêtre français au Cameroun (4 élèves ont voté pour ce sujet)
- Les conséquences du typhon aux Philippines (9 votants)
- Les critiques socialistes contre le gouvernement (1 votant)
- Foot: le match France/Ukraine à Kiev (7 votants)
- Les nanotubes et leur toxicité (0 votant)



3) Une fois le choix du sujet fait, nous avons écouté l'ensemble du traitement des conséquences du typhon dans le journal de 7H de France Inter. Avec prise de notes individuelles au brouillon.


Cliquez ici pour réentendre la journal de 7 H du 15/11/13


Mise en commun et projection au tableau de ce qui a été retenu. Organisation des informations collectées en 2 parties :
    - Les conséquences du typhon.
    - L'organisation de l'aide internationale.


4) Lecture de l'article concernant les Philippines en Une du site de France info afin de compléter ce document de travail réalisé en commun. 

 
Lien vers l'article ici


 Les éléments en rouge correspondent à ceux entendus sur France inter et ceux en jaune ont été ajoutés après la lecture de l'article de France info
La carte nous sommes allés la chercher sur l'internet pour situer les Philippines.




Les conséquences du typhon :

- débat sur le nombre de victimes : l'ONU annonce 4 460 mort et le gouvernement philippin dément et annonce la moitié moins de morts. Dans un premier temps les autorités de Tacloban de avaient annoncé 10 000 mort. Suite à cette annonce le commissaire de la police de Tacloban a été "écarté".

- Bateaux cassés, routes encombrées, manque d'eau et de nourriture pour la population. 600Km de front touchés. Arbres arrachés.
- C'est à Tacloban, ville de 220 000 habitants, que les victimes sont les plus nombreuses.
- Le président philippin M. Benigno Aquino est critiqué dans son pays pour ne pas avoir suffisamment préparer l'arrivée du typon Haiyan.
- Le typhon a fait 920 000 personnes déplacées (selon l'ONU). Ses personnes ont besoin d'aide, leur maison et travail sont détruits, mais cette aide est encore insuffisante.


Organisation de l'aide internationale :

6 jours après le passage du typhon les secours arrivent : distribution de riz, présence d'avions et d' hélicoptères américains, les routes commencent à être dégagées. Un millier de marines américains sont attendus dans les jours prochains.
 


Nos remarques et hypothèses
-Le gouvernement et le président minimisent pour ne pas être accusés d'un manque d'organisation et d'un trop grand nombre de morts.
- Ils minimisent pour ne pas faire peur aux touristes.
- Si presque un million de personnes ont été déplacés le nombre de morts aurait pu être beaucoup plus nombreux sans cela.



Tous les élèves ne savaient pas situer les Philippines



5) Nous n'avons pas eu le temps de rédiger notre article. Mais les élèves ont été surpris de constater qu'il était presque déjà écris grâce à nos notes.

Ce travail fut l'occasion de comprendre d'un peu plus près la construction de l'information, de découvrir deux médias d'information et de recouper les sources d'information.

Nous le renouvellerons !




Commentaires